Allons Enfants !

Nouveau clip du groupe Ward Leonard dans lequel j’officie, Allons Enfants se place comme hymne aux déçus du “système” dans son état. Lors des sessions studio, plutôt rudimentaires, vous le remarquerez,  nous avons laissé tourner les caméras de façon à saisir les instants importants de la réalisation du single : les mimiques, les grimaces, les rires, les doutes. Le clip montre ainsi tous les acteurs du projet qu’ils soient amis, musiciens ou sondiers…

Vous aimez ? N’hésitez pas à nous écouter sur Spotify ou Deezer ou à acheter nos titres sur iTunes…

Le site des Ward Leonard
Nous écouter sur Deezer
 

 

Une identité sonore ?

La question soulève toujours un problème de fond… arriver à concentrer en quelques secondes cruciales une empreinte sonore. L’éternel dilemme du Jingle se pose donc surtout lorsque l’on ne sait pas trop sur quoi tabler : l’originalité, le classicisme, la rapidité, la douceur, l’agressivité, bref votre façon de communiquer.

Très souvent, les chaînes de télévision ou de radio ont été rendues célèbres par leurs accroches et jingles, parfois simplissimes mais présents dans chaque oreille. C’est ce que l’on demande à chaque jingle : rester dans l’oreille de l’auditeur, colorer le message que l’on lui envoie pour qu’il puisse immédiatement définir sa provenance. Le jingle mène une action analogue au logotype et force est de constater que lorsqu’ils sont tous deux réussis l’effet est immédiat et pérenne.

Je prends donc en compte toutes ces problématiques pour créer des jingles “sur-mesure” destinés aux entreprises, webTV, webRadios, magasins, associations et sites.

A titre d’exemple, voici deux versions (courte et longue) du même jingle.

Jingle Court – Tristan Greillot

Jingle – version longue

Un teaser pour la piraterie

piraterie greillot


piraterie greillot
Il y a quelques temps, j’ai été contacté par un journaliste travaillant pour le site du Nouvel Obs et désirant donner à son projet vidéo un teaser rythmé.

Bedding – Nouvel Obs – Piraterie
Le teaser Piraterie Nouvel Obs

Ici, l’objectif est de dramatiser un maximum la situation, c’est pourquoi l’utilisation de percussions et de cordes très rythmiques s’est avérée  cruciale pour mettre en avant le caractère agité des vidéos que ce teaser va annoncer.
Remarquez également les mélanges de spatialisations permettant de mieux encadrer les voix dirigées vers l’avant.

Ce teaser est d’ailleurs une de mes premières utilisations de l’E-Bow dur une piste d’illustration sonore. L’E-Bow est un archet électronique destiné aux guitaristes fonctionnant de façon électromagnétique sur les cordes acier, apportant une tenue infinie de la note (à la manière d’un violon). En retravaillant les délais, prises superposées, et réverbs, on arrive à retrouver des textures déjà prisées par David Bowie ou bien David Gilmour (Pink Floyd).


Teaser : "Le Business de la piraterie en Somalie"

Page Wikipedia sur l’E-bow
Le Business de la piraterie (site)

ReverseYourFace !

Il y a bien des matins où l’on se dit qu’on s’est mis la tête à l’envers…

Avec l’aide d’une bande d’amis graphistes (Dan Kakon, Julien Sallandre et Jérémie Carrere), nous avons mis au point une petite application permettant de se mettre la tête à l’envers. Ne voyez pas à mal : nous nous inspirons des travaux du photographe Thorsten Schmidtkord et de son projet HeadOnTop. Nous tenions à “industrialiser” le concept pour permettre à l’internaute de réaliser son propre HeadOnTop sur le net.

Nous n’avons pas permis pour des raisons techniques l’utilisation du visage entier (cheveux et visage) mais seulement du nez et des yeux, modifiables à l’aide d’un système de masques. Pour les contours, vous pouvez choisir dans une galerie de coiffures déjantées…

Question déco, nous nous situons dans le post-soviétique laboratoire du docteur Frankenstein de l’an 2011.

 

A Voir ici : www.reverseyourface.com, bonne chirurgie !

Développement ActionScript 3.0 – Tristan Greillot
Graphisme/Marketing : Dan Kakon, Julien Sallandre, Jérémie Carrere

Une nouvelle identité pour VideoMark.

Lors de mon arrivée à VideoMark, il y a deux ans, la charte globale de l’entreprise était affaiblie par un nombre certain de disparités suivant les supports. Aucune publication n’était réellement éditée, le merchandising inexistant et les cartes de visite différentes les unes des autres.  La contrainte principale que je me suis fixée est la compatibilité ascendante et descendante de mes travaux. Comme chacun le sait, les chartes graphiques sont à moindre mesure soumises à des phénomènes de mode (au niveau des couleurs, des textures, des formes et de la typographie), auxquels il faut tenir attention sans pour autant tomber dans des formes d’absolutisme peu pérenne. La charte graphique d’une société représente ses valeurs, ses atouts, c’est pourquoi j’ai préféré m’orienter vers une structure épurée, simple, raffinée, ciselée. VideoMark produit des vidéos haut-de-gamme à destination de clients exigeants et souvent peu portés sur les phénomènes de mode éphémère, ce qui nécessite d’avoir une charte très sobre et efficace, orientée BtoB.
Ce changement de point de vue constitue le clivage majeur avec la charte précédente, remplie de reflets, d’effets «web 2.0» et dépourvue de sens majeur. Partant de l’existant, mon premier travail a été de regarder ce qui est possible de faire en gardant un maximum de cohérence vis-à-vis du logo, des couleurs employées. De nombreuses pistes ont été déterminées pour accéder à une simplification de l’orientation graphique. Parmi les autres contraintes techniques, on peut recenser le fait que notre logo soit un logo réellement multimedia : il doit s’intégrer dans des projets print, web et vidéo. L’enjeu majeur a ainsi été de trouver une forme de consensus graphique sur le logo, celui-ci constituant de fait une base de travail pour la suite : à savoir développer une gamme complète de produits graphiques.

Travaux réalisés sur ce projet :
Conception graphique
Maquette
Suivi de projet
Développement sur framework CakePHP

Pour voir toutes les vidéos réalisées par VideoMark, c’est ici.

De la typo

Dans cet article, une série de travaux réalisés en ateliers typo-graphiques avec Patrice Jacquemin (typographe de son état), où nous avons passé quelques soirées à triturer, masquer, re-dessiner des éléments typographiques en vue de créer des compositions 50/50 entre noir et blanc. Quelques-unes des planches présentes ont été tirées sur cartes postales, distribuées au sein du groupe IESA.

Une vidéo Rock

Comment présenter un groupe de rock ? En vidéo bien-sûr !
Cette vidéo a été réalisée pour le groupe Ward Leonard (rock français) à destination des directeurs musicaux canadiens.
La reprise du thème détourné façon western et l’illustration sonore ont été réalisées par mes soins.
Projet After-Effects. Conception graphique et DA : Laurent Dervillez.

La loi du Silence pour Piaggio

C’est une des tendances du moment. Devant l’augmentation permanente du prix du baril, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour nous proposer des véhicules hybrides rejettant moins de CO2, émettant moins de bruit et consommant moins. Piaggio ne déroge pas à la règle et tente à pousser le modèle jusqu’au deux-roues traditionnellement glouton en essence, bruyant et polluant. Au vu de tous ces faits, le premier axe de réflexion dans l’élaboration de ce spot publicitaire aurait été de miser sur l’écologie, le CO2 : qu’à cela ne tienne ! En effet, si l’on parle constamment de pollution, on sous entend pollution atmosphérique, mais pas pollution sonore. Celle-ci est pourtant omniprésente dans nos environnements urbains et tend à être combattue au même titre que que la pollution atmosphérique. Mon choix s’est donc orientée vers une illustration de ce qu’est la pollution sonore dans nos villes et ce que le Piaggio MP3 Hybrid peut apporter comme solution à cela. La signalétique est très simple et empruntée au domaine de la télévision. Utiliser un Piaggio MP3 Hybrid, c’est un peu comme pouvoir couper le son de son cher écran de TV…

Projet After-Effects fictif dans le cadre d’une étude marketing à l’IESA Multimedia.


Piaggio Mp3 Hybrid par Tristan Greillot par iesamultimedia